Le Département investit autour de la caverne du Pont d’Arc

IMG_0627

Le nouveau collège de Vallon Pont d’Arc actuellement en construction

La Caverne du Pont d’Arc a ouvert ses portes le 25 avril dernier et le succès est au rendez-vous avec plus de 74 000 visiteurs depuis son ouverture.

Autour de ce grand projet, les élus ont souhaité impulser toute une dynamique d’aménagements susceptibles d’accompagner l’arrivée de nouvelles populations. C’est ainsi qu’il a été décidé en 2011 de reconstruire un nouveau collège sur la commune de Vallon Pont d’Arc.

Situé dans le quartier de la Ratière, non loin de la gare routière, ce nouveau collège accueillera 550 élèves, 4 logements de fonction, 1 chaufferie bois et un plateau sportif.

Les travaux, débutés en septembre dernier, sont actuellement en cours et le bâtiment devrait être livré pour février 2016.

Comme tous les bâtiments construits par le Département ces dernières années, il sera exemplaire d’un point de vue qualité environnementale et performance énergétique mais également d’un point de vue fonctionnel et pédagogique.

Le montant des travaux, entièrement financés par le Département, s’élève à près de
11 M€.

Le collège de Vallon Pont d’Arc s’inscrit dans le projet de requalification et de dynamisation du territoire environnant la caverne du Pont d’Arc tout comme l’opération du Contournement Est de la commune, également réalisé sous maîtrise d’ouvrage départementale.

Cet aménagement dont le tracé se développe sur 1400 m sera ponctué en milieu de parcours d’un troisième carrefour giratoire desservant le pôle multimodal de la Ratière, ainsi que le futur collège de Vallon Pont d’Arc.

Il va notamment permettre d’offrir des itinéraires routiers accédant aux sites du Pont d’Arc et des Gorges de l’Ardèche sans être confronté aux problèmes de traversée du centre-ville et éloigner le trafic de transit et les cars scolaires du centre-ville.

L’opération qui vient d’être déclarée d’Utilité publique en avril dernier va se poursuivre cet été avec les acquisitions foncières et le diagnostic archéologique.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *