Tribune Libres Propos Groupe Majorité – Reliefs n°80 – Mars/Avril 2017

Martine FINIELS Vice-Présidente en charge de la Santé, des Personnes âgées, de l’Autonomie et du Handicap

Notre modèle de protection social est l’une des richesses les plus précieuses de notre pays.

La solidarité humaine, qui constitue le « cœur de métier » des Départements, vise à accompagner les citoyens de la naissance au grand âge. Elle a aussi vocation à protéger ceux qui peuvent être touchés par les aléas de la vie comme la maladie, la perte d’emplois ou encore le handicap.

Si la solidarité est souvent une notion galvaudée et même critiquée, j’aimerais aussi rappeler que la solidarité constitue un puissant gisement d’emplois non délocalisables. Le secteur social représente en effet au total 12 000 emplois en Ardèche.
Elle est en outre synonyme d’attractivité pour un territoire. Souhaiteriez-vous vivre dans un Département qui ne bénéficie pas en nombre suffisant de maisons de retraites pour accueillir vos aînés ou de crèches pour vos enfants ? Le maillage très équilibré de ces structures sur notre territoire fait aussi partie des atouts de l’Ardèche.

Dans notre département, nous consacrons 195,3 M€ pour accompagner les Ardéchois à tous les âges de la vie, soit près de la moitié du budget départemental avec la volonté forte d’agir pour développer toujours plus la proximité et l’autonomie.

Cette volonté se traduit également par la mise en œuvre de politiques innovantes afin de lutter notamment contre la désertification médicale en augmentant la proximité des habitants avec les praticiens.

Nous sommes ainsi partenaires du « Bus Santé » qui se rendra, dès cette année, dans les territoires éloignés des soins pour proposer aux habitants des dépistages et de la prévention autour du cancer du sein, du cancer colo-rectal et du diabète notamment.

En matière de santé, nous plaçons évidemment beaucoup d’attentes dans le développement de la télé-médecine pour faciliter l’accessibilité aux soins. Notre département a d’ailleurs été pionnier en France en accueillant la 1ère consultation-mémoire réalisée en visio-conférence entre l’Hôpital de Moze à Saint Agrève et Paris en 2014. La majorité départementale a décidé de soutenir cette initiative qui a déjà permis de diagnostiquer 145 patients.

Accompagner l’autonomie des personnes âgées et les aider à rester le plus longtemps possible à domicile fait également partie de nos priorités. Une volonté qui s’exprime notamment par les projets mis en œuvre pour soutenir « les aidants familiaux » qui accompagnent au quotidien un proche.

Nous venons ainsi de créer 8 « cafés des aidants » sur le territoire, qui constituent de véritables espaces d’échange et d’information dans lequel ces derniers pourront trouver l’écoute qui souvent leur fait défaut, auprès d’un groupe, d’un psychologue et d’un travailleur social.

Ainsi, par ses choix politiques, la majorité départementale réaffirme que la solidarité est un lien indispensable à notre société. La remettre en cause serait remettre en cause notre humanité car une société sans filet est une société qui broye les plus fragiles.

Dans une période où la solidarité est menacée par le populisme, il s’agit bien d’un choix politique que de se battre pour ces valeurs.

 

Martine FINIELS

Vice-Présidente en charge de la Santé, des Personnes âgées, de l’Autonomie et du Handicap

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *