Une crise exceptionnelle – une réponse exceptionnelle 1/3

Personne n’était prêt pour cette crise sanitaire sans précédent qui a fait de très nombreuses victimes. Nous avons une pensée pour toutes les personnes disparues et pour leurs proches. Une pensez aussi pour tout le personnel soignant et tous ceux qui ont œuvré dans l’ombre pour que la vie puisse continuer.

Les élus de la Majorité départementale ont rempli leur rôle pour la protection de la population grâce aux agents fonctionnaires de la collectivité. La protéger sur le plan sanitaire, mais aussi sur le plan psychologique avec la lutte contre l’isolement, et enfin pour la protéger de la crise économique à venir.

La Majorité départementale, comme dans toutes les crises, est aux côtés des ardéchois.es pour soutenir l’économie et amortir la crise sociale. De nombreuses actions ont été mise en œuvre immédiatement et un plan de relance de 38 millions d’euros déployé. Vous trouverez ci-dessous certains exemples d’actions (non exhaustifs). Cependant, un long chemin reste à accomplir pour sortir de cette période trouble. Les politiques du département autour de la transition écologique, de la télémédecine, de la santé, du développement numérique, sans oublier le lien social, nous permettent de rester positif pour l’avenir de notre département.

Grâce à leur présence sur le terrain et à leur proximité avec les habitants et les territoires, les élus de la Majorité connaissent les enjeux d’une telle crise et savent désormais y répondre.

Soyez certains de notre détermination et que nous serons toujours à vos côtés.

 Aux côtés des personnels soignants et aidants

Mise à disposition des stocks départementaux

  • 15 000 masques FFP2 distribués dans les Ehpad
  • 20 000 masques chirurgicaux donnés aux Services d’aide à domicile
  • 6 550 charlottes, 645 masques (de cuisine), 1 245 surchaussures,

30 800 paires de gants et 558 kits visiteurs, stock issu des collèges et remis à la préfecture pour distribution aux Ehpad

  • Approvisionnement hebdomadaire de près de 150 sites (+ de 240 000 masques diffusés au 25/04/2020) avec les « dotations ARS », par des agents du Département auprès des Ehpad et des Ehpa, des services de soins infirmiers et d‘aides à domicile, des établissements pour personnes handicapées (non médicalisés).

Pour accompagner le secteur médicosocial

  • En soutenant les services d’aides à domicile (SAAD) : 8,8 M€

– 7,3 millions d’euros pour le paiement d’une avance de 6 mois sur les prestations de l’APA et de la PCH pour les services d’aide à domicile sous contrat d’objectif et demoyens

– Maintien du financement des SAAD (1,5 M€) malgré la sous-activité liée à la crise sanitaire permettant un maintien de leurs recettes au niveau de 2019 pour les mois concernés par la crise

  • En interpellant le ministre de la Santé et des Solidarités sur les difficultés des établissements médico-sociaux du fait de la perte des recettes « résidents »
  • Mise à disposition des Ehpad, des agents techniques des collèges (cuisine, entretien…), des personnels médico-sociaux volontaires pour épauler ou remplacer les équipes des Ehpad.
  • Accord pour accompagnement par le SDIS des établissements pour personnes âgées (financement SDIS par le CD07 = 65 %)

Aux côtés des habitants

  • 10 000 appels passés par les agents volontaires du Département auprès des personnes connues au titre de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie), la PCH (Prestation de compensation de handicap), l’AAH (allocation aux adultes handicapés) et l’allocation enfant handicapé, prestations attribuées et gérées par le Département pour – si nécessaire – mettre en place des dispositifs adaptés pour ceux qui le nécessitent. Pour la famille et la protection de l’enfance
  • Mise en place de « bons d’achat » pour les personnes en précarité alimentaire et utilisables auprès des producteurs et commerçants locaux
  • Permanence téléphonique quotidienne dans l’ensemble des centres médico-sociaux (CMS), à la MDPH
  • Actions en présentiel pour les urgences dans les CMS
  • Accueil « protection de l’enfance » maintenu au Foyer de l’Enfance, chez les assistant.e.s familiaux et dans les structures d’accueil
  • Maintien des consultations PMI indispensables (ex : vaccination)
  • Triplement des subventions aux associations caritatives, en première ligne dans la mise en œuvre de missions de première nécessité
  • Demande au Président de la République, avec 19 autres Départements, la mise ne place du revenu de base pour amortir la crise sociale.

Pour lutter contre l’isolement des personnes

Dotation en outils numériques

  • 145 tablettes remises aux Ehpad qui le souhaitaient pour favoriser le lien entre les résidents et leurs familles
  • 158 tablettes acquises par le Département + 60 mises à disposition par Canopé livrées – par les agents du Département – au domicile des collégiens dépourvus d’outils numériques et recensés comme tels par l’Education nationale
Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *